Armando Hart se voit décerner le Prix National de Journalisme

photo-juan-c-borjas

Photo: Juan C. Borjas

Categorías: CULTURE ET SOCIÉTÉ

La Havane, (RHC).- Armando Hart, président du programme pour la diffusion de l’œuvre de José Marti s’est vu remettre ce lundi le Prix National de Journalisme que décerne l’Union des Journalistes de Cuba pour l’œuvre de la vie.

Armando Hart est à l’honneur de la Foire internationale du Livre et la cérémonie a eu lieu dans ce cadre.

Le jury du Prix a voulu mettre en exergue le travail d’Armando Hart en tant que journaliste et chercheur.

C’est la troisième personnalité qui se voit décerner ce Prix institué en 1989. L’Union des Journalistes de Cuba avait seulement distingué auparavant Fidel Castro, leader historique de la Révolution cubaine et feu le président vénézuélien, Hugo Chavez.

L'hommage a été le cadre pour la présentation du livre“ FE, TRAZOS DE MI MEMORIA DESDE LA ÉTICA”, Foi, des traits de ma mémoire depuis l'éthique. La préface de ce livre a été écrit depuis une prison étasunienne par Fernando Gonzalez, l'un des 5 Cubains jugés et condamnés aux États-Unis à des peines inusitées et injustes pour avoir essayé de déjouer les plans terroristes des organisations de l'extrême droite de la communauté cubaine en Floride.

Ce livre a été édité par la Maison Pablo de La Torriente Brau.

Dans des déclarations à notre collègue du Service espagnol, Hilda Lidia Heredia, Fernando Gonzalez a signalé

En tant que Cubain et lecteur de son œuvre je crois qu'il s'agit d'un prix bien mérité. Nous ne pouvons pas oublier de dire qu'une partie de ces matériaux inclus dans ce livre ont été diffusés par la presse cubaine et latino-américaine.

En 2007 j'ai reçu dans la prison un exemplaire de Perfiles. Ils me demandaient d'écrire le prologue. Pour moi cela a été un grand honneur, tout d'abord par le contenu du document de Perfiles, qui incluait une introduction exhaustive, intéressante et profonde du docteur Torres Cuevas. Je me suis donné pour tâche de lire Perfiles, qui faisait référence à des figures historiques de nos luttes pour l'indépendance, mais aussi à des figures qui depuis la culture ont défendu en toute circonstance, même les plus adverses notre identité, faisant ainsi un important apport à la lutte pour l'indépendance d'abord puis à la dernière étape de la libération nationale.

Edité par Tania Hernández


Comentarios

captcha